dimanche 23 novembre 2014

Mon coup de coeur du jour : Ma fée Caroline et son livre Au nom du corps

Elle a du talent, mon amie Caroline, pour ma part, je n'en ai jamais douté : elle sait trouver les mots qui nous touchent, qui vont nous parler, nous émouvoir, nous faire grandir aussi... Depuis si longtemps. 

Depuis le temps qu'elle travaille, qu'elle reprend ses textes, qu'elle cherche le mot juste, le plus vrai, le plus authentique. Et un jour, comme par magie - mais croyez-moi, cela n'a rien à voir avec ça -, Caroline a trouvé sa voix, cette musique si personnelle, sans fioriture, cette voix qui vient du cœur justement, qui nous parle d'elle et aussi si bien de nous. Et en quelques mois, son groupe Facebook - Au nom du corps - explose, et maintenant, c'est son roman Au nom du corps qui est en tête des ventes développement personnel sur lulu.com. Et on peut aussi l'acheter sur amazon.fr .

Non seulement, je me réjouis pour elle que j'aime très fort, mais je me réjouis surtout pour tous les gens qui vont la découvrir, la lire, et plonger au cœur d'eux-mêmes, les femmes et les hommes également (Car eux-aussi disent à quel point elle a su trouver les mots pour les dire, pour les découvrir). Écoutez un peu :

" Elle avait peur de se mettre en lumière, car cette lumière ne correspondait pas au moule de sa lignée, de ses parents, et de toutes ses anciennes amitiés.
Tout ce qu'elle était ne correspondait pas au standard de la société et de la famille dans laquelle elle s'était incarnée.
C'était là, la raison essentielle qui l'avait conduite à tout refouler pendant toutes ces années.
C’était là la raison qui l’avait amenée à s’oublier et à renier son essence et sa véritable identité.

Comment avait-elle pu vivre toute une partie de sa vie comme celle qui avait rempli la projection de ce que voulaient les autres, en s'oubliant soi-même ?
C’est pourtant ce qu'elle avait fait pendant 30 ans...
Être la projection de ce que voulaient ses parents : réussite professionnelle, construction d'une famille, achat d'un 4X4 et d’une maison avec son carré de verdure et son auvent.
Être la projection de ce que voulait son amant : femme sexy et souriante et bonne mère pour ses enfants...
Être la projection de ce que voulaient la société et son carcan : accumuler des besoins factices et vides de sens, ou essayer de renflouer son compte en banque toujours en manque d’abondance.
Mais un jour grâce à l’appel de la Déesse des profondeurs, toute l'illusion lui saute à la figure... Comme une fulgurance qui fut de bon augure...
Mais ça lui fait mal ! Très mal !
Et là, un gouffre se creuse entre ce qu'elle est vraiment ; et ce qu'elle a fait croire à tous ceux qui sont autour d'elle depuis si longtemps...
Cette fracture entre ce qu'elle sait être, et ce que les autres veulent d'elle, se ressent jusque dans sa chair même...
Que choisir ? Le rôle qu'elle a construit pour être aimée ? Ou soi-même ?
L'ambivalence est énorme ... L'enjeu est de taille...
Quand elle penche vers elle-même, les gens qu'elle côtoyait dans sa vie d'avant se détournent d’elle, puisqu’elle ne correspond plus à ce qu'on attendait d'elle ...
Et tout le monde la délaisse... Et, elle fait face à un abîme qui la blesse..."

(Au nom du corps Roman initiatique, Caroline Gauthier, 7,50€ l'eBooks )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire