vendredi 2 janvier 2015

Magnifique année 2015 !

J'aime les années qui commencent, la rentrée des classes, les renouveaux, les infinis recommencements.
J'aime les rites, les bonnes résolutions, l'estomac qui se noue avec le trac et l'envie, j'aime notre vie d'humain qui fait que l'on est riche de tout ce que l'on a vécu, ri, partagé, pleuré, et riche tout autant de nos projets, de nos envies, de nos possibles, de nos peut-êtres.
J'aime cette année qui fait ses premiers pas, tel un lever de soleil à l'horizon, et qui propose à notre regard tout un espace d'inventions, de créations. J'aime écrire ces vœux qui disent à ceux que j'aime merci tellement d'exister, d'être à mes côtés, et leur offrir ces mots, ces magnifiques mots de la vie et de l'espoir, santé, joie, amour, enthousiasme, douceur, tendresse, réalisation. Et chercher à les réinventer pour chacun d'eux, tous uniques, tous différents. J'aime leur demander quel est l'envie, le souhait qui leur tient le plus à cœur (au singulier ou au pluriel bien-sûr), et savoir que c'est ainsi que je l'inscrirai en moi, que c'est ainsi que je les porterai dans mes pensées, dans mes prières, que c'est ainsi que je les regarderai, les accompagnerai, riches déjà de ce possible lumineux inscrit en eux.

A votre tour alors, je vous souhaite de vous lever chaque matin en ayant faim, faim de vie, de rencontres, d'amour, de vérité. Je vous souhaite de savoir regarder du côté du verre à moitié plein et non du verre à moitié vide, et de le rêver, de le goûter, le savourer, d'en profiter jusqu'à la dernière lampée. Je vous souhaite de ne pas vous endormir sur vos lauriers, mais de continuer à apprendre et à partager le fruit de vos découvertes, d'essayer, d'expérimenter, d'oser vous mettre en danger, de faire preuve d'audace, de sortir des sentiers battus, de faire fi de l'indifférence, du piège du confort, de cette terrible ornière de l'existence qui nous fait croire que l'on est arrivé, que l'on a tout compris. Je vous souhaite de chercher encore et toujours, de nager à contre-courant, si c'est le prix à payer pour être qui vous êtes vraiment. Je vous souhaite aussi de vous poser, de prendre soin de vous, de vous respecter, d'oser demander de l'aide, une main, une parole, une présence, si c'est de cela dont vous avez besoin, car sans les autres, nous ne sommes rien, sans les autres, je ne suis rien et ma vie n'a pas vraiment d'intérêt. Je vous souhaite de devenir acteur-actrice de votre vie, au cœur du monde, et non victime et non objet, de sortir de la plainte, de toutes les plaintes et de passer à l'action et d'apprendre à remercier : l'existence est un cadeau, ne l'oublions jamais. Je vous souhaite de prendre la vie à bras le cœur, à bras le corps. Je vous souhaite donc d'être heureux, un jour à la fois, un pied devant l'autre, tel est notre possible, tel est notre destin, le bonheur et la joie. Je vous souhaite d'aimer, car l'amour est notre vibration, celle de notre incarnation. Oh oui surtout, aimer pour être pleinement vivant. Résolument. Infiniment. Déraisonnablement.

1 commentaire:

  1. Merci Odile pour ces très belles paroles !! Belle année à toi aussi !!

    RépondreSupprimer