mercredi 31 juillet 2013

Les enzymes, une énergie de vie passionnante et négligée

Les enzymes sont des substances protéiques qui facilitent et accélèrent ("accélèrent") les réactions biochimiques se produisant dans l'organisme. Une fraction qui, spontanément, demanderait des mois, se déroule en quelques fractions de seconde grâce aux enzymes ! C'est donc grâce à elles que  la vie est possible...

Elles apparaissent aujourd'hui comme l'expression de la force vitale au niveau biologique. Ce sont en quelques sortes des "étincelles de vie" à ne surtout pas gaspiller, car elles garantissent la pérennité de toutes nos fonctions vitales : elles sont notamment indispensables pour digérer la nourriture, nettoyer le sang et les tissus, guérir les plaies, lutter contre les germes pathogènes et les cellules cancéreuses. Ainsi, un être humain ne peut être en bonne santé que si toutes les enzymes sont présentes dans son organisme en quantité suffisante et fonctionnent au mieux.

Des catalyseurs spécifiques
Même si elles fonctionnent les unes avec les autres, chacune d'elle remplit néanmoins une fonction unique dans l'organisme. C'est pourquoi il y existe des milliers d'enzymes différentes, chacune réalisant  parfaitement la tâche pour laquelle elle a été programmée.Hélas, si l'une d'elle est manquante, l'édifice tout entier peut se trouver en péril. Or beaucoup de médicaments, pesticides et autres produits chimiques sont des inhibiteurs enzymatiques...
Trois catégories
Voici les trois types d'enzymes existant dans notre corps :
  • Les enzymes métaboliques, indispensables au fonctionnement harmonieux de chaque cellule dans chaque tissu de notre organisme ; 
  • Les enzymes digestives, sécrétées de la bouche jusqu'à l'intestin en passant par le pancréas, qui dégradent la nourriture de telle sorte que les nutriments puissent rejoindre la circulation sanguine après avoir passé la barrière intestinale ; 
  • Les enzymes alimentaires, naturellement présentes dans les aliments crus, germés ou lacto-fermentés, permettant à l'organisme d'avoir des apports extérieurs d'enzymes digestives lors du repas.
Indispensables pour la santé
Il semble de plus en plus clair que notre santé réside (aussi) dans l'art de préserver notre capital enzymatique : une carence pouvant se manifester par l'apparition d'inflammations chroniques, une plus grande sensibilité aux infections, des plaies qui cicatrisent mal... Or les ennemis des enzymes sont nombreux : les polluants environnementaux, le stress chronique, le tabagisme, l'alcoolisme, les amalgames dentaires, les traitements médicamenteux, mais aussi, pour les enzymes digestives, la mastication insuffisante des aliments, la cuisson au-delà de 45°, l'irradiation des aliments, la surgélation, le séchage à chaud, les additifs alimentaires.Sans oublier le fait de vieillir : à l'âge de 70 ans, la quantité d'enzymes digestives produite est inférieure de 45% à celle produite chez une personne de 30 ans.

Pour le Dr Howell (1898-1988) , pionnier en matière de recherche enzymatique, la longévité est d'ailleurs proportionnelle à la quantité d'enzymes utilisées lors de la digestion. Pour soutenir notre capital enzymatique, une alimentation frugale, à dominante crue est indispensable. Mais il est aussi possible de se supplémenter avec des produits comme le Regulat, le produit Quantaflore des Laboratoires Phytoquant ou Arko Enzym d'Arkopharma.

Visuel : Fotolia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire