mercredi 26 mars 2014

Embarquement immédiat pour la Malaisie



Alors que les touristes français se ruent sur la Thaïlande ou le Vietnam, la Malaisie est loin de faire partie de nos destinations habituelles. Il faut dire que ce pays, une ancienne colonie britannique où l’on roule à gauche et où l’anglais est la langue du quotidien, attire surtout les sujets de sa Majesté. Et si vous vous laissiez surprendre à votre tour ? Quant à moi, je suis tombée sous le charme…
 
Pour moi en effet, la Malaisie, c’était un pays aux confins de l’Asie où la forêt primaire était menacée pour cause de plantations d’huile de palme, et je ne pensais guère avoir l’occasion d’y mettre les pieds une fois dans ma vie. Aussi, lorsque l’Office du Tourisme m’a invité à venir y découvrir leurs spas dernier cri, j’étais pour le moins dubitative. Quelle erreur!
Après un voyage en Airbus A 380 (ma première fois !), nous arrivons dès le premier jour dans un hôtel absolument incroyable, entre jungle et mer : le Dataï, sur l’île de Langkawi (www.thedatai-langkawi.com ), considéré comme l’un des plus bels hôtels du monde, mérite largement sa réputation. Attention, rien d’ostentatoire ici, mais un raffinement à l’asiatique d’un goût et d’un luxe inouïs : une alimentation d’une grande finesse, un spa avec vue sur la jungle comme on n’osait pas en rêver, une décoration unique signé Kerry Hill avec un sens du détail et de l’élégance rare, des promenades en forêt à la rencontre des singes et autres oiseaux exotiques accompagnées par un guide passionné et passionnant… Malgré les bruits étranges des animaux dans la nuit, nous avons le sentiment d’avoir atteint un vrai coin de paradis. Le dernier soir, après une magnifique promenade en mer sous le soleil couchant, nous n’avons pas du tout envie de partir…

Il est temps pourtant de rejoindre la capitale, Kuala Lumpur, où les tours jumelles Petronas veillent sur la ville. 452 mètres, 88 étages, impressionnant ! Nous voilà au Mandarin Oriental (www.mandarinoriental.fr/kualalumpur ), un hôtel international tout ce qu’il y a de plus parfait, même si la jungle nous manque déjà ! Heureusement, le buffet est proprement délirant… Mais surtout – car il s’agit d’un voyage destiné aux journalistes beauté -, le spa propose des soins qui confinent à la perfection : nous sortons toutes de notre « massage malais » en nous exclamant que nous avons reçu l’un des meilleurs massages de notre vie (pourtant bien remplie de massages plus ou moins exceptionnels) !
Bénéficiant de la triple influence chinoise, indienne et autochtone, le massage fait ici partie de la culture du pays. Dès qu’ils ont un peu de vague à l’âme, les Malais vont aussitôt se faire masser : « il s’agit d’un massage profond, drainant, qui se concentre sur le système veineux et n’oublie ni la tête (influence indienne oblige), ni les pieds (ça c’est pour le côté chinois…) », comme nous l’explique la spécialiste Sairani Mohd Sa’ad qui a beaucoup travaillé sur la santé des femmes à toutes les étapes de leur vie, de l’accouchement à la ménopause. Il dure environ une heure et demi, permettant à la fois de lâcher prise au niveau du mental et de se relaxer en profondeur. Idéal pour récupérer du décalage horaire, mais aussi pour se détoxifier.
Après une journée à profiter de cette ville moderne en pleine construction   - au programme : cours de cuisine malaise, et apéritif « by night » au 57ème étage d’une tour face aux magnifiques tours jumelles -, nous repartons vers l’autre grand lieu de bien-être du pays, The Banjaran Hotsprings Retreat (www.thebanjaran.com ). Ici, on ne rigole pas avec la forme ! Diverses cures y sont proposées, un programme de détoxification, un autre pour maigrir, se régénérer ou vivre longtemps, avec alimentation, soins, et accompagnement personnalisés. Si ceux-ci ne sont pas à proprement parlés révolutionnaires, le lieu est quant à lui époustouflant : grotte de méditation avec des cristaux et des améthystes incrustées sur les parois, hammam dans une grotte chauffé grâce à la vapeur des sources chaudes naturelles, cours de yoga face à la jungle, jacuzzi extérieur dans toutes les villas… Je n’ai quant à moi jamais vu ça ! Bien-sûr, ce lieu attire ceux qui souhaitent passer une lune de miel magique et originale, mais n’attendez pas de vous marier pour aller découvrir cet endroit littéralement hors du commun. Sourires, sens du service, attentions discrètes et constantes, le Banjaran symbolise bien ce qu’un touriste peut aujourd’hui trouver en Malaisie, et explique que l’on se sente si bien au sein de ce pays chaleureux et attachant, véritable kaléidoscope de paysages et d’émotions, de diversités et de sensations

Mille mercis à Alina de l’Office National du Tourisme de Malaisie, à Malik Maiden, notre guide toujours souriant et dévoué, ainsi qu’à tous ceux qui nous ont accueilli avec tant de générosité, en particulier la compagnie aérienne MALAYSIA AIRLINES, les croisières Tropical Charters, les cours de cuisine Starhill Culinary Studio, et le Martini 57 à Kualu Lumpur. Je sais bien que, depuis ce voyage, la Malaisie a dû faire face à la tragédie du vol MH370. Il n'empêche que je voulais quand même tirer mon chapeau aux personnes qui nous ont accueillies avec une incroyable générosité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire